Le livre de février 2011

 

 

Sous la direction de

Guy BARRUOL et Nerte DAUTIER

 

 

Les Alpilles

encyclopédie d’une montagne provençale

 

ed. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009, 348 p.

 

 

:::::2010-12-16:Alpilles.JPG

 

 

 

Présentation

 

Dans une série qui compte déjà un volume sur le mont Ventoux et un autre sur la montagne de Lure, et chez un éditeur qui offre de superbes livres sur les pays provençaux, « à lire et à partager », Guy Barruol et Nerte Dautier ont coordonné et en partie écrit une encyclopédie sur les Alpilles.

Pour la première fois, un ouvrage propose une approche globale sur cette montagne emblématique de la Provence méridionale. Montagne remarquable en effet, car, malgré sa faible altitude (elle culmine à 498 m), elle barre les plaines du bas Rhône et de la basse Durance, comme une épaisse crête blanche orientée ouest-est.

L’encyclopédie accueille environ 300 notices, groupées en thèmes, rédigées par 70 spécialistes sur tous les sujets qui intéressent le massif, son histoire, son milieu, son identité, son économie, son avenir.

 

Les auteurs

 

Guy BARRUOL, Directeur de recherches émérite au CNRS, est archéologue et spécialiste de géographie historique. Il exerce différentes responsabilités scientifiques, notamment comme membre du comité de rédaction de plusieurs revues : Revue Archéologique de Narbonnaise ; Documents d’Archéologie Méridionale ; Archéologie du Midi Médiéval.

 

Nerte DAUTIER, historienne de l’art, est ancienne inspectrice des sites à la Direction régioanle de l’environnement de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle est membre de la Commission du Débat Public pour l’autoroute Castres-Toulouse.

 

 

Table des Matières

 

Milieu naturel et paysage (8 thèmes)

 

Ressources d’hier et d’aujourd’hui (5 thèmes)

 

Histoire : économie, société, civilisation (9 thèmes)

 

L’architecture (4 thèmes)

 

Culture populaire, culture vivante (7 thèmes)

 

La littérature et les arts (5 thèmes)

 

De bourgs en villages (2 thèmes)

 

Les Alpilles, aujourd’hui et demain (3 thèmes)

 

Pour en savoir plus

 

 

Commentaires

 

La zone des Alpilles a été classée, en 2007, comme « Parc naturel régional ». Sous cette expression, dont on comprend la convention, se trouve un milieu profondément humanisé, qui n’a plus rien de naturel, parce qu’ici plus qu’ailleurs, le naturel est hybridé avec les réalisations des hommes depuis plusieurs milliers d’années, et parce que le regard n’y est plus le même depuis que des traditions et des arts l’ont transformé en paysage. Nous avons appris à regarder les Alpilles autrement que comme un espace ordinaire grâce à quelques balises qui ont ici pour nom Glanum ou Barbegal, Daudet, Les Baux, Saint-Rémy, etc. Blanches pendant longtemps, par l’omniprésence de la pierre naturelle et architecturée, les Alpilles sont “devenues” roses avec l’avènement de la bauxite,

C’est de cette richesse dont témoigne, à sa façon, cette encyclopédie des Alpilles. Encyclopédie signifie ici la collecte de connaissances diverses, intelligemment mises en œuvre par une approche de géographie et de géographie historique, teintée d’ethnologie. Grâce au texte et à l’image, dont l’abondance et la qualité méritent d’être relevées, le livre explore tout ce qui compte ou a compté dans ce petit massif calcaire de dimension modeste.

L’un des intérêts du livre est d’intégrer les connaissances, puisque le lieu commun est bien le massif. Ainsi les données historiques, archéologiques, archéogéographiques, tout en disposant de thèmes et d’encarts spécifiques, sont réparties dans l’ouvrage afin d’appuyer un discours qui n’est pas uniquement historique ou archéologique. L’histoire et l’archéologie interviennent ainsi fort judicieusement à propos de l’eau, des carrières, de l’architecture, etc.

Terminons en notant que ce livre, abondamment nourri d’histoire, n’est jamais passéiste. Tout au plus rappelle-t-il, par sa richesse même, combien le moindre scénario prospectif pour la montagne ne saurait oublier la part considérable des héritages.

Accès privé