François de DAINVILLE, Le langage des géographes, Termes, signes, couleurs des cartes anciennes 1500-1800, ed. Picard, Paris 1964, 386 p.

 

 

 

 

 

 

 

Ordre des matières (sic)

 

Introduction (p. VII)

Sigles des auteurs les plus cités (p. XXI)

Liste chronologique des principaux auteurs cités (p. XXII1)

Préliminaires : définitions générales  (p. 1)

 

I - Géographie astronomique (p. 5)

Géographie astronomique

Représentation de la terre

 

II - Géographie naturelle (p. 89)

Anémographie

Hydrographie

Potamographie

Les formes du terrain

Végétation et cultures

 

III - Géographie historique (p. 215)

Lieux

Divisions

 

Conclusion : vues de synthèse (p. 319)

 

Index des termes (p. 339)

Index des abréviations (p. 367)

Index des signes (p. 369)

Index des couleurs (p. 374)

Table des figures (p. 377

Table des planches (p. 379)

 

 

 

L’auteur

 

Ce Jésuite (d’où les initiales S.J. quelquefois accolées à son nom), fils d’un chartiste, est un grand spécialiste de la cartographie moderne, à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages et des dizaines d’articles. Il a enseigné à l’École pratique des hautes études (IVe section).

 

 

Commentaires

 

Ce livre, fondamental, est le guide descriptif des cartes produites pendant trois siècles, du XVIe au XVIIIe s., écrit afin de répondre à toutes les questions de lecture que peuvent se poser les utilisateurs. Il remplace le Mercure géographique ou Guide des curieux des cartes géographiques de Lubin (publié en 1678), que F. de Dainville avait eu l’objectif initial de rééditer. Mais l’auteur y a renoncé, préférant rédiger un nouveau manuel qui couvrirait notamment le XVIIIe s.

Le langage (et pas seulement la langue) des cartographes d’alors, c’est l’ensemble des mots, des noms, des signes et des couleurs par lesquels les géographes s’expriment. Le terme de géographes remplace, en 1557 (plus ancienne apparition du mot en langue française), celui de cosmographe. “Géographes du roi”, ou encore “ingénieurs-géographes pour les camps et les armées”, “arpenteurs du roi”, tous dressent des cartes et, quelquefois, les commentent. Le mot de cartographe est plus récent, n’apparaissant qu’en 1877.

 

 

 

Le livre est illustré de 49 figures dans le texte et de 24  planches hors-texte (ci-dessus la planche XXII).

 

À l’intérieur de chaque chapitre, l’ouvrage se présente sous la forme d’un dictionnaire (mais de classement thématique et non alphabétique) dont les notices donnent le sens du terme ou de l’expression, la première mention, les équivalents en latin, grec, anglais, allemand, italien, flamand, etc., lorsqu’il y a lieu.

Certaines notices, très développées, constituent une contribution appréciable à la définition de notions qui ont été très vite mobiles, par métonymie, par confusion intentionnelle ou non. C’est le cas de la notice sur la ville (p. 216-222, avec d’intéressantes considérations sur les glissements de sens du mot). Voir d’autres notices développées : sur la montagne (p. 166-171), sur le chemin (p. 259-264), le plan-terrier (p. 48-50), etc.

 

 

Liens

 

Sur les travaux cartographiques de François Oudot de Dainville, on se reportera aux sites suivants :

http://www.rmib-geoscience.nl/links/Dainville.ecp

http://www.bautz.de/bbkl/d/dainville_f.shtml  (en allemand, et avec une bibliographie exhaustive des travaux de F de Dainville, partiellement donnée ci-dessous pour ce qui concerne les travaux cartographiques)

 

 

Bibliographie des travaux de Dainville concernant la cartographie

Les ouvrages sont signalés en gras.

 

  Routes géographiques, dans :Bull. de la soc. de géographie de Lille, LXXXII, 1937, 361-367 ;

La géographie des humanistes, Paris 1940, 562 p. (thèse de l’auteur) ;

— La géographie des humanistes, dans : Bull. de l'assoc. des géographes français, 167-168, 1945, 57-64 ;

  De l'ébranlement des sphères de l'esprit et de l'action par la géographie aux seizième et dix-septième siècles, dans : Travaux et documents, 1947, 63-74 ;

— Foyers de culture scientifique dans la France méditerranéenne du seizième au dix-huitième siècle, dans : Rev. d'hist. des sc. et de leurs applications, I, 1948, 289-300 ;

— Les cartes anciennes de l'Assistance de France, dans : Arch. hist. S. J., XIX, 1950, 254-264 ;

— Géographie aérienne, dans : Études, CCLXIV, 1950, 17-43 ;

— La découverte de l'Amérique à travers les cahiers d'écoliers, dans : Studi colombiani, II, 1952, 629-635 ;

— Les cartes anciennes de l'Église de France, dans : Rev. d'hist. de l'Église de France, XL n° 134, 1954, 5-121 ;

— Essor de la cartographie française, dans : Études. CCLXXXII, 1954, 55-72 ;

— La carte de Cassini et son intérêt géographique, dans :Bull. de l'assoc. des géographes français, 251, 1955, 138-147;

— Cartes anciennes et gens d'Eglise, dans : Études, CCLXXXIV, 1955, 310-321 ;

  Le signe de justice dans les cartes anciennes, dans : Rev. d'hist. de droit français et étranger, 1956, 110-114 ;

La carte de la Guyenne par Belleyme (1761-1840), Bordeaux 1957, 62 p. ;

— Cartographie ecclésiastique, travaux et projets, dans : Cahiers d'hist. ecclésiastique comparée, VII, 1957, 1-10 ;

— Une carte manuscrite de 1678 inconnue, dans : Rev. d'hist. de l'Église de France, XLIII, 1957, 343-347 ;

— De la profondeur à l'altitude. Des origines marines de l'expression cartographique du relief terrestre par cotes et courbes de niveau, dans : Le navire et l'économie maritime du moyen âge au dix-huitième siècle, 1958, 195-213, dans : Int. Jb. für Kartographie, II, 150-162 ;

— Cartes de Bourgogne du dix-huitième siècle, dans : Actes du 84e congrès nat. des soc. savantes, section de géographie, 1960, 1-19 ;

— Le premier atlas de France : le théâtre françoys de M. Bouguereau, 1594, dans : Actes du 85e congrès nat. des soc. savantes, section de géographie, 1961, 1-50 ;

Cartes anciennes du Languedoc (XVIe-XVIII siècles), Montpellier 1961 , 228 p. ;

— L'évolution de l'Atlas de France sous Louis XIII : le Théâtre géographique du royaume de France des Le Clerc, 1619-1632, dans : Actes du 87e congrès nat. des soc. savantes, section de géographie, 1963, 1-50 ;

— Deux cartes inconnues du Lyonnais, Forez et Beaujolais, 1596-1623, dans : Cahiers d'hist., IX, 1964, 121-135 ;

— Enseignement des géographes et des géomètres, dans : Enseignement et diffusion des sciences en France au dix-huitième siècle, R. Taton (dir), 1964, 481-491 ;

— Jean Jolivet : description des Gaules, dans : Imago mundi, XVIII, 1964, 45-52 ;

Le langage des géographes. Termes, signes, couleurs des cartes anciennes, 1500-1800, ed. Picard, Paris 1964 ;

— Problèmes de cartographie historique des Églises. Rapport du colloque International de la commission Internationale d'histoire des Églises, dans : Cahiers d'hist., IX, 1964, 22-53 ;

— La levée d'une carte en Languedoc vers 1730, dans :  Int. yearbook of cartography, VI, 1966, p. 33-40 ;

— Les découvertes portugaises à travers des cahiers d'écoliers parisiens de la fin du seizième siècle, dans : Les aspects internationaux de la découverte océanique aux quinzième et seizième siècles, 1966, 463-470 ;

— L'Alsace comme la voyaient les cartes anciennes, dans : Saisons d'Alsace, 22, 1967, 153-176 ;

— Cartes anciennes et toponymie, dans : Rev. Int. d'onomastique, XIX, 1967, 249-263 ;

— Cartes des places protestantes en 1620, dessinées à la fin du règne de Louis XIII, dans : Journal des savants, oct. déc. 1968, 214-243 ;

— Cartes du sel, dans : Le rôle du sel dans l'histoire, M. Mollat (dir), 1968, 21-36 ;

— Progetti e lavori di cartografia storica delle chiese, dans : Riv. di storia e litt. religiosa, IV, 1968, 424-427 ;

— La carte du jansénisme à Paris en 1739 d'après les papiers de la Nonciature, dans : Bull. de la Soc. de l'hist. de Paris et de l'Ile de France, 96, 1969, 113-124 ;

— Le Dauphiné et ses confins vus par l'ingénieur d'Henri IV, Jean de Beins, 1969 ;

— (participation à) E. Baratier, G. Duby, E. Hildesheimer, Atlas historique: Provence, Comtat venaissin, Principauté d'Orange, Comté de Nice, Principauté de Monaco, 1969 ;

— Préface de : Numa Broc, Les montagnes vues par les géographes et les naturalistes de langue française au dix-huitième siècle, 1969 ;

— La Gallia dans la mappemonde de St-Omer, Actes du 93e congrès nat. des soc. savantes, section de géographie (Tours, 1968), Paris, Bibl. nat., 1970, 391-404 ;

— Une carte inconnue des confins méridionaux de l'Alsace de la fin du seizième siècle, dans : Actes du 92e congrès nat. des soc. savantes, section de géographie, 1970, 31-37 ;

— How did Oronce Fine draw his large map of France, dans : Imago mundi, XXIV, 1970, 49-57 ;

— Cartes et contestations au seizième siècle, dans : Ibid., 99-121 ;

— Un portrait inédit de Bayonne de la seconde moitié du seizième siècle, dans : Soc. des sc., lettres et arts de Bayonne, 1970, nouvelle série, 122, 33-35 ;

— L'art de tracer les cartes selon les géographes anciens et modernes d'après Jean Lhoste, mathématicien du duc de Lorraine, dans : Actes du XIIe congrès Int. d'histoire des sc., XA, 1971, 25-32 ;

— Routes et cols alpins d'après les cartes anciennes, dans : Actes du colloque Int. sur les cols des Alpes. Antiquité et Moyen Age, 1971, 207-221 ;

— Les bases d'une cartographie industrielle de l'Europe au dix-neuvième siècle, dans : L'industrialisation en Europe au dix-neuvième siècle, cartographie et typologie, 1972, 15-33;

Atlas administratif de l'Empire français d'après l'atlas rédigé par le duc de Feltre en 1812, (avec J. Tulard) 1973.

 

Accès privé